Menu

De Stockholm à Paris - une fintech à la française (partie 1)

Bien que Tink existe déjà depuis 2012 (et oui nous fêtons bientôt nos dix ans) - notre bureau parisien et son équipe sont installés dans la magnifique capitale depuis 2019. Depuis, plus rien ne les arrête, avec le lancement de la plateforme en France début 2020 ainsi que de nombreux partenariats avec des acteurs tels que BNP Paribas, Sopra Banking Software, Lydia, Greenly et bien d’autres encore. Mais qui sont les individus derrière tout ça ? Et bien justement, nous voulions vous présenter les membres de cette équipe à travers une série d’interviews en commençant par Mathieu Péré, Senior Business Manager chez Tink depuis Octobre 2019.

En bref

  • Une série d'interviews de l'équipe parisienne, en commençant par Mathieu Péré, Senior Business Manager chez Tink depuis Octobre 2019

  • L'équipe locale a connu de nombreuses réussites mais a également fait face à de nombreux challenges

  • Une chose est claire, l'avenir de l'open banking est radieux

De Stockholm à Paris - une fintech à la française

Pour commencer, peux-tu te présenter en quelques mots ?

Je m’appelle Mathieu, j'ai 30 ans et je suis originaire du sud de la France. Je suis monté sur la capitale pour m’intégrer dans l’écosystème du numérique, de l’innovation et de l’entrepreneuriat. Après quelques expériences dans le conseil et dans le secteur du paiement, j’ai rejoint Tink il y a environ 1 an et demi en tant que responsable du développement commercial sur le marché français.

Qu’est-ce que Tink exactement ?

Tink pour moi c’est la plateforme numéro un en Europe pour accéder à la donnée bancaire et initier des paiements à travers un réseau (aujourd’hui) de 3,400 banques sur 18 marchés. Ce qui permet derrière d’aider des entreprises, des fintech, des banques et des tiers à développer des services financiers innovants grâce à notre technologie. Des services tels que l'agrégation, l'initiation de paiement ainsi que des services qui permettent d’avoir des crédits plus facilement, ou tout simplement des applications pour gérer son argent avec une couche de services additionnels.

Quelles ont été tes principales réussites depuis ton arrivée chez Tink ? 

Premièrement mon intégration chez Tink, dans le sens où c’est une entreprise internationale avec un siège en Suède et des opérations dans plusieurs pays. Ensuite, notre capacité avec l’équipe locale et le siège d'avoir réussi à se lancer sur un marché sur lequel Tink n’était pas présent. On est passé d’un petit bureau sans client à une équipe qui grossit avec de nombreux partenariats - et maintenant, Tink s'allie à Visa, une réelle réussite pour nous tous.

As-tu également rencontré certaines difficultés (autre que le covid) ? 

Le covid évidemment a été une grande difficulté - en France notamment - mais la difficulté principale a été pour Tink d'arriver sur un marché avec de nombreux concurrents historiques. En tant que nouvel acteur on a dû avant tout se faire connaître et se montrer crédible au-delà du discours commercial et marketing, aussi puissant soit-il. Ça n'a pas toujours été simple mais avec le temps, je pense, qu’on a réussi à démontrer qu’on apporte réellement quelque chose de différenciant au marché, avec beaucoup de valeur. Et quand je vois la différence de perception de Tink en France par rapport à mes débuts, je me dis qu’on a vraiment transformé ces difficultés en opportunités.

Qu'est-ce qui t'a attiré vers le monde de la fintech et de l’open banking plus précisément ?

J’ai travaillé en tant que consultant dans l’innovation et j’avais avant tout une appétence très forte pour les nouvelles technologies. J’ai ensuite rejoint une entreprise dans le paiement et c’est là que j’ai découvert un monde encore plus vaste - une fintech qui commençait principalement par la digitalisation des paiements en ligne jusqu’à des nouvelles applications comme la donnée bancaire. Et lors d’un événement à Amsterdam, j’ai pris connaissance de Tink, c’est là que j’ai également réalisé que grâce à l’open banking nous étions face à une deuxième révolution au sein de la fintech. 

Quel est l'avenir d'acteurs tels que Tink d’après toi ? 

L’avenir est assez radieux d’après moi, dans toutes les industries, la donnée est le nouveau pétrole du 21ème siècle. On le voit dans la vie de tous les jours avec les réseaux sociaux et la publicité en ligne mais il y a un secteur en particulier où la donnée a été cloisonnée, est c’est celui du secteur bancaire. Grâce aux acteurs tels que Tink, on peut enfin la décloisonner et en plus l'utiliser. Les cas d’usages sont énormes et ce n’est que le début. 

C’est comment de travailler pour une entreprise telle que Tink ?

C’est un métier qui me passionne que ce soit les échanges avec les clients ou avec mes collègues, qui me poussent de jour en jour à donner le meilleur de moi-même. Et surtout, c’est très excitant, chaque journée est différente. J’ai l’impression d’être dans une aventure entrepreneuriale qui va vite mais en même temps qui prend en compte mes différentes initiatives. 

Un dernier mot pour finir ? 

J’espère qu’on va pouvoir continuer sur notre lancée et que l’année prochaine sera l’année du leadership pour Tink en France.  

Pour conclure

En deux ans à peine, l’équipe locale a connu de fortes réussites mais a dû également faire face à de nombreux challenges. Mais une chose est claire, l’avenir de l’open banking est radieux - et en partie grâce aux individus engagés pour améliorer les services financiers tels qu’on les connaît. 

Si vous avez des questions ou si vous souhaitez en savoir davantage - n’hésitez pas à nous contacter.

En bref

  • Une série d'interviews de l'équipe parisienne, en commençant par Mathieu Péré, Senior Business Manager chez Tink depuis Octobre 2019

  • L'équipe locale a connu de nombreuses réussites mais a également fait face à de nombreux challenges

  • Une chose est claire, l'avenir de l'open banking est radieux

More in France

De Stockholm à Paris - une fintech à la française (partie 4)
2021-12-02 · 6 min read

De Stockholm à Paris (partie 4) - une fintech à la française.

Découvrez les membres de l’équipe parisienne à travers une série d'interviews - avec cet interview nous vous présentons Jérôme Albus, Directeur Régional chez Tink depuis Mai 2019.

Améliorez l'évaluation des risques et les processus de demande de crédit grâce à la solution Risk Insights
2021-11-22 · 6 min read

Améliorez l'évaluation des risques et les processus de demande de crédit grâce à la solution Risk Insights

Créer des profils de risque détaillés peut s’avérer difficile. Mais nous avons un nouveau produit pour résoudre ce problème. Découvrez comment Risk Insights de Tink donne aux prêteurs plus d'informations sur lesquelles s'appuyer, tout en améliorant le processus de demande pour les consommateurs.

How Gimi is promoting financial education for children with open banking
2021-10-28 · 3 min read

Comment Gimi promeut l'éducation financière aux enfants grâce à l'open banking

Découvrez comment la startup suédoise Gimi enseigne aux enfants les concepts de base des finances personnelles tout en leur donnant les moyens de mieux gérer leurs finances - grâce à l'open banking.

Get started with Tink

Contact our team to learn more about what we can help you build – or create an account to get started right away.

Contact our team to learn more about our premium solutions or create a free account to get started right away.