Les dépenses et retours sur investissement de l’open banking en France

L’open banking a pris d'assaut le secteur des services financiers, et les dirigeants font des investissements pour tirer parti d'un nouveau modèle industriel. Dans notre dernier rapport, nous avons interrogé 290 dirigeants à travers l'Europe pour nous aider à mieux cerner l'argent qui se cache derrière cette opportunité.

TL;DR – Quick summary

  • Les institutions financières investissent massivement dans l’open banking.

  • La France se distingue comme l'un des pays qui dépensent le plus dans le domaine de l’open banking. 

  • Les dirigeants estiment une durée d'environ quatre ans avant un retour sur investissement.

Les dépenses et retours sur investissement de l’open banking en France

Traditionnellement, la relation entre une banque et son client était directe. Les règles étaient simples : les fournisseurs de services contrôlaient les données et détenaient l'infrastructure - les clients n'avaient guère d'autre choix. Aujourd'hui, les dirigeants financiers parient sur un avenir où la démocratisation des données offre une possibilité de changement. 

Ce rapport, basé sur les données recueillies auprès des répondants français, fait un focus sur les investissements, les retours sur investissement et les mesures associés au mouvement de l’open banking, et compare ces résultats à la moyenne européenne.

A quoi ressemblent les chiffres ?

D’après les résultats, le budget d'investissement médian en open banking en Europe se situe entre 50 et 100 millions d'euros et près de la moitié (45 %) des institutions financières indiquent qu'elles disposent de budgets supérieurs à 100 millions d'euros. 

La France se distingue comme l'un des pays qui dépensent le plus dans le domaine de l’open banking. Près des deux tiers (65 %) des institutions financières françaises dépensent plus de 100 millions d'euros pour atteindre leurs objectifs en open banking, et seulement 32 % dépensent moins de 50 millions d'euros (contre une moyenne européenne de 48 %) avec un peu plus de la moitié des dirigeants qui estiment une durée d'environ quatre ans avant un retour sur investissement.

Créer de la valeur business

La plupart des dépenses liées à l’open banking concernent l'ensemble d'une organisation, avec un impact sur les fonctions opérationnelles telles que la conformité, le risque et l'informatique.  Mais il existe également un grand nombre de dirigeants financiers qui étudient comment l’open banking peut créer de la valeur pour l'entreprise elle-même en termes de chiffre d'affaire, de satisfaction clients et, au final, de réduction des coûts.

Ce qui ressort clairement de notre enquête, c'est que l'investissement dans l’open banking est déjà massif et que les budgets augmentent, et nous pouvons constater que le secteur est sur le point de connaître une évolution monumentale vers des services basés sur les données.

Téléchargez votre exemplaire pour en savoir plus sur comment les institutions financières investissent dans l’open banking en France.

Get started with Tink

Contact our team to learn more about what we can help you build – or create an account to get started right away.

Contact our team to learn more about our premium solutions or create a free account to get started right away.